Amélioration des conditions de vie


Dans le cadre de l’Amélioration des conditions de vie des populations Mauritaniennes, Jardins d’Espoirs intervient selon différents axes.

Envoi annuel de vêtements, chaussures, couvertures, de mobiliers scolaires….

Nous collectons localement auprès des particuliers des vêtements pour bébés, jeunes enfants, adolescents, adultes femmes et hommes, des couvertures, du linge de maison ….  Ces vêtements sont contrôlés, triés, classés par âge et mis en cartons par nos bénévoles. Ils partent en container lors de l’envoi annuel et sont remis aux Associations Mauritaniennes avec lesquelles nous travaillons, Associations qui se chargent de dispatcher ces vêtements.

Nombre d’écoles en Mauritanie sont dépourvues de mobilier scolaire : pas de tables, pas de chaises pour les élèves qui sont assis par terre, quelquefois même le maître n’a pas de bureau…. Nous sommes en permanence à la recherche de tables et chaises qui font la joie des écoliers quand elles arrivent dans les villages, même si ils se retrouvent quelquefois à 4 enfants sur une table à 2 places…..

Mise en place de pompage solaire

Cette action a pour objectif de donner à une communauté l’accès à l’eau potable, absolument vital en Mauritanie.

Le concept de base, en l’absence de tout dispositif, consiste à identifier une zone à sonder, de réaliser un forage, d’y installer une pompe immergée alimentée par un champ photovoltaïque et de construire une réserve (château d’eau).

Le réseau alimentant chaque maison comprend une conduite principale, des sous conduites et un robinet extérieur par maison.

Application Objectifs de Développement Durable (ODD)

Mise en place de latrines

Un grand nombre d’écoles en Mauritanie souffre d’une insuffisance voire d’une complète absence de latrines. Il en résulte des conditions d’hygiène difficiles, d’un absentéisme important surtout pour les adolescentes.

Le concept consiste en la construction, pour une école élémentaire de 100 élèves, quatre latrines. L’une d’entre elles est prévue pour les personnes à mobilité réduite et les enseignants. La fosse se situe sous les latrines et enfin un lave-main est à la disposition des élèves.

Une telle action représente un cout de 13 200 € honoraires maitrise d’œuvre incluse.

S’agissant du financement les Agences de l’Eau et les collectivités locales dans le cadre de la loi Oudin Santini sont habilitées à financer de tels travaux, Jardins d’Espoirs apporte également sa contribution.

Application Objectifs de Développement Durable (ODD)

Nouveaux services dans les villages dépourvus d’énergie électrique

En l’absence de réseau électrique ces villages éprouvent des difficultés qui sont liées à l’hygiène alimentaire par la mise en place de congélateurs collectifs, à la possibilité de moudre leurs grains, et de pratiquer des travaux courants de la vie courante : exemple :gonflage des pneumatiques et de la soudure.

L’idée est de regrouper sous le même toit l’ensemble de services de base alimenté par l’énergie solaire.

L’association dispose d’une expérience de plus 20 ans autour du concept de congélateur alimenté par l’énergie solaire avec l’aide d’un stockage en batteries. Les population rurales (anciens nomades) consomment beaucoup de viande mais également désormais des légumes. Les températures élevées, et la nécessité de consommer rapidement les animaux tués rendent nécessaires de conserver durablement ces denrées. Le concept de base : 1 congélateur 350-400 litres coffre, 2 panneaux photovoltaïques de 250 WC et 2 batteries de 200 Ah.

La mise en place d’un moulin à farine alimenté également par l’énergie solaire (sans batterie) est un plus appréciable, dans la mesure ou ce service n’est pas assuré dans le village ou si il est assuré par un artisan ce sera un cout plus élevé.

Il en va de même pour le gonflage de pneumatiques et le poste à soudure, ces services étant assurés sur place évitent des déplacements couteux à la ville la plus proche.

La gestion de l’ensemble de ces services est assurée par des coopératives composées essentiellement de femmes. Le modèle économique repose sur le principe de services payants, dont les ressources seront utilisées pour payer les dépenses courantes de fournitures et réparations ; et également pour remplacer les équipements lorsqu’ils seront usés. Et cet « amortissement » est géré sur un compte bancaire d’épargne qui n’est utilisé que pour le seul objet de renouveler le matériel.

Application Objectifs de développement durable ( ODD)